Avis associatif sur le projet de code wallon de l’agriculture

Nous croyons que la Wallonie et ses dirigeants ont les capacités de créer une nouvelle dynamique ambitieuse, en se différenciant grâce à une approche originale. Imaginons la Wallonie comme la première région européenne 100% agroécologique, basée sur la diversification, la relocalisation et la vente locale. Un tel projet mobilisateur peut apporter de la confiance, de l’espoir, de l’emploi et des relations humaines de qualité en Wallonie. La société civile y contribuera bien volontiers !


Sous la houlette d’Associations 21, les associations reprises ci-dessous ont soumis ce 30 janvier 2013 un avis au Ministre Wallon de l’agriculture Carlo Di Antonio concernant son projet de code wallon de l’agriculture et de l’horticulture.
20130130_avis_assoc_21_code_agri.pdf
Dans cet avis, ces associations affirment : « nous croyons que la Wallonie et ses dirigeants ont les capacités de créer une nouvelle dynamique ambitieuse, en se différenciant grâce à une approche originale. Imaginons la Wallonie comme la première région européenne 100% agroécologique, basée sur la diversification, la relocalisation et la vente locale. Un tel projet mobilisateur peut apporter de la confiance, de l’espoir, de l’emploi et des relations humaines de qualité en Wallonie. La société civile y contribuera bien volontiers ! »

Elles profitent de l’opportunité ainsi offerte par le Ministre, pour expliquer en quoi consiste l’agroécologie, se référant à la définition consacrée par le groupe académique Giraf et pour souligner l’importance d’une régulation forte à tous les niveaux de pouvoir.

Selon ces associations, tout le monde, même les moins nantis, a droit à une alimentation saine issue d’une agriculture paysanne respectant les principes de l’agroécologie, conformément au rapport d’Olivier De Schutter « Agroécologie et droit à l’alimentation » présentée au niveau onusien en mars 2011.

Diverses propositions plus concrètes sont également formulées pour soutenir les agriculteurs en difficulté et permettre de renouer le lien entre producteurs et consommateurs.

En se concertant pour formuler cet avis, ces associations actives dans différents domaines ont ainsi formulé ensemble un plaidoyer « kaléidoscope », leur diverses sensibilités s’inscrivant dans la poursuite d’un objectif commun.

Une première version du code est attendue pour la mi-février. Elle sera lue avec le plus grand intérêt par les signataires de cet avis qui ne manqueront pas de réagir si leurs propositions ne sont pas suffisamment prises en compte.

Contact

Membres d’Associations 21

ACODEV – Ainsi Fonds Font Fond – APERe – ATD-Quart Monde Belgique – Centre Culturel du Beau Canton – Conseil de la Jeunesse – CRIOC – Ecoconso – Espace Environnement – FUGEA – GRACQ – Groupe One – Groupe TERRE – Habitat et Participation – Institut Eco-Conseil – Institut pour un Développement Durable – Inter Environnement-Wallonie – Inter-Environnement- Bruxelles – La maison de la culture Famenne-Ardenne – Le Monde selon les Femmes – Ligue des Familles – LST Mouvement « Lutte, solidarité, travail » – Maison du Développement Durable de LLN – Mouvement des Eleveurs Belges (MIG)  – Natagora – Oxfam Solidarité – Planète Vie – POSECO – Réseau Financement Alternatif – Réseau Idée – SAW-B – Squid (LaSemo) – WWF-Belgium.
 

Autres associations qui soutiennent cette démarche

CNCD – Nature et Progrès – Rencontre des Continents – Le Beau Mur – FIAN  – CRABE

By |2013-02-04T12:31:32+00:00février 4th, 2013|Categories: Appels de la société civile|Tags: , , |0 Comments

About the Author: