Forum Nyeleni Europe

Mouvement Européen pour la souveraineté alimentaire

mise en ligne : lundi 22 août 2011

A Krems en Autriche, du 16 au 21 août 2011, 600 représentants d’organisations paysannes et d’ONG de toute l’Europe se sont réunis pour renforcer le mouvement mondial pour la souveraineté alimentaire. Associations 21 y était.

Historique

En 2007, au Mali, plus de 500 représentants de plus de 80 pays se réunirent pour construire un mouvement mondial pour la souveraineté alimentaire : représentants d’organisations de paysans, pêcheurs traditionnels, peuples autochtones, peuples sans terre, travailleurs ruraux, migrants, éleveurs nomades, communautés habitant les forêts, femmes, jeunes, consommateurs... Le lieu de rassemblement, Sélingué, était le village de Nyéléni, légendaire paysanne malienne qui a remarquablement cultivé les terres et nourrit les siens. C’est ainsi qu’elle a inspiré le nom du mouvement.

Ce premier forum Nyéléni a permis de constituer un programme international commun, de réaffirmer le droit à la souveraineté alimentaire et de clarifier ses implications économiques, sociales, écologiques et politiques.

Quatre ans plus tard, les organisations européennes motivées par cet objectif de souveraineté alimentaire, se sont réunies à Krems, en Autriche, du 16 au 21 août 2011 : agriculteurs, représentants d’associations de femmes et de jeunes, étudiants, activistes... Quelques 600 personnes au total !

Nyeleni Europe

Le Forum de Nyéléni en Autriche a constitué un catalyseur suscitant et renforçant les alternatives aux modes actuels de production agricole et de consommation alimentaire qui nous conduisent dans une impasse tant sociale (il devient de plus en plus difficile de vivre de ses revenus en tant qu’agriculteur indépendant) qu’environnementale (pollutions dues aux nitrates et aux pesticides, exploitation et gaspillage des ressources, malbouffe, accaparement des terres....)

Le concept de souveraineté alimentaire, initié par Via Campesina à Rome en 1996, a été depuis largement exploré par les plates-formes d’ONG en Europe et sur les autres continents. Ainsi, en Belgique francophone, la Plate-forme Souveraineté Alimentaire coordonnée par le CNCD-11.11.11.

La souveraineté alimentaire implique un approche juridique faisant le lien entre les droits des consommateurs et ceux des agriculteurs tout en préservant l’environnement pour les générations futures, en revendiquant ou en oeuvrant pour :

  1. Le droit à une alimentation de qualité, culturellement appropriée.
  2. Le droit à des revenus décents où les prix agricoles couvrent les coûts de production et permettent de vivre dignement de son activité agricole.
  3. Le droit d’accès aux moyens de production (terre, eau, intrants, crédits …). Ce droit implique une répartition équitable des moyens de production entre les paysans.
  4. Le droit de protéger et de réglementer la production et le commerce agricole afin qu’ils répondent aux attentes de la société et respectent l’environnement.

Thèmes explorés lors du forum de Krems

Le Forum Nyeleni à Krems a permis des échanges approfondis sur les thèmes suivants :

  1. Modèles de production : agriculture soutenue par la communauté, agro-écologie, énergie, climat, OGM, la dépendance en protéines, la biodiversité / les semences ...
  2. Marchés / organisation des filières et des réseaux alimentaires : la domination des entreprises dans la chaîne alimentaire, les marchés locaux, la spéculation alimentaire, la transparence, la criminalisation, la solidarité,
  3. Conditions de travail / les aspects sociaux : les travailleurs agricoles et migrants, revenu, santé, accès à la nourriture, ...
  4. Accès à la terre et aux autres ressources : installation, renouvellement, financement…
  5. Politiques publiques : PAC et développement rural, politiques de la pêche, énergie, commerce, etc...

    Résultats

    Le Forum a pu ainsi renforcer, élargir et construire un mouvement pour la souveraineté alimentaire :
    - En renforçant notre compréhension commune de ce qu’implique ce concept en Europe
    - En identifiant les défis communs et les obstacles à la souveraineté alimentaire en Europe
    - En construisant des stratégies communes et un programme d’action commun
    - En renforçant les initiatives concrètes et les acteurs locaux, en leur permettant de mieux se connaître (mise en réseau)
    - En motivant ces acteurs et leurs organisations à travailler ensemble

Pendant les six jours du Forum, les participants ont pu :
- Clarifier ce qu’est le droit à la souveraineté alimentaire pour eux et quelles sont ses implications pour les politiques alimentaires et agricoles dans leurs propres régions et pays
- Élaborer une stratégie globale pour assurer la souveraineté alimentaire aux niveaux international et local
- Construire des alliances élaborer des plans d’action —> campagnes conjointes pour influencer la réforme de la PAC pour 2013 et les travaux du Comité sur la sécurité alimentaire de la FAO, où les plans globaux de sécurité alimentaire doivent être discutées.
- Élaborer une déclaration commune, référence pour les objectifs communs et orientations stratégiques du mouvement pour la Souveraineté alimentaire en Europe.

Délégation belge

20 délégués d’associations belges francophones et flamandes étaient au Forum Nyéléni Europe, représentant : Associations 21 pour un développement durable, Oxfam Magasins du Monde, Oxfam Solidarité, FUGEA (Fédération unie des groupements d’éleveurs et d’agriculteurs), Mouvement d’Action Paysanne, Rencontre des Continents, Quinoa, Le Début des Haricots. Oxfam en Belgique coordonnait la délégation. Associations 21 a suivi plus particulièrement les travaux du GT « aspects sociaux et conditions de travail dans l’agriculture ».

Pour en savoir plus

- 11 août 2011 : communiqué Nyeleni sur la crise alimentaire en Afrique
- Déclaration alimentaire européenne « Pour une Politique Agricole et Alimentaire Commune saine, durable, juste et solidaire »
- Déclaration de Nyeleni 2007
- Déclaration de Nyeleni en 2011
- Newsletter de Nyeleni Europe


Avec le soutien de