Journée internationale des Luttes Paysannes à Haren

Le 17 avril 1996, dix-neuf paysans du mouvement sans terre du Brésil étaient assassinés par des tueurs à la solde de grands propriétaires terriens. En mémoire de leur combat, Via Campesina a déclaré le 17 avril « Journée mondiale des luttes paysannes ». Chaque année, c’est l’occasion de sensibiliser la population aux luttes des paysannes d’ailleurs et d’ici. Cette année, en Belgique, diverses actions était organisées, notamment à Haren.


Nombreuses photos et vidéos disponibles sur http://luttespaysannes.be/
haren_vue_plongeante.jpg

C’est sous le soleil qu’une caravane de plus d’une centaine de cyclistes s’est ébranlée dans le centre de Bruxelles, ce jeudi 17 avril 2014 à 13h, pour rejoindre Haren, village perdu aux confins de la Région Bruxelloise, en direction de Zaventem. Là nous attendaient de nombreux « patatistes », venus de divers collectifs et associations, et les habitants de Haren, avec lesquels divers débats étaient organisés. Ensemble, nous avons ensuite rejoint le terrain destiné à accueillir une méga-prison : encore un exemple d’accaparement de terres arables devenues rares en RBC, au profit de constructions (contestables de surcroît, cf le magazine Bruxelles en Mouvement n°264 d’IEB consacré à ce projet).

haren_antoinette.jpg
Une partie du terrain avait été labourée en prévision de cette action de désobéissance civile, mais nous étions si nombreux et si enthousiastes que bientôt, le labourage s’est poursuivi à la pelle sur une autre parcelle, au son de la samba, et sous l’oeil bonhomme des forces de l’ordre locales. A 19h, éreintés mais heureux, nous sommes retournés au centre de Haren pour nous sustanter (il y avait même des frites bio!) et participer à un forum animé par Agir pour la Paix & Quinoa : Comment poursuivre sur cette belle lancée ? Permettre aux organisateurs de passer leur flambeau ? Comment nous organiser pour élargir le mouvement ? Sans oublier de veiller au buttage des patates plantées, et à leur récolte à la fin de l’été…

Déjà, tout le monde a adopté le symbole de la patate, hérité du procès intenté contre les faucheurs de patates OGM à Wetteren en mai 2011. Au fait, celles et ceux-ci vont en appel auprès la Cour d’Appel de Gent, le 7 juin 2014. Marques et versements de soutien bienvenus.

20140417_haren_029-light.jpg
La patate des militants Belges pour la souveraineté alimentaire a donc déjà sa légende, elle possède un grand potentiel vu toutes les expressions imagées et la culture populaire associée à ce légume : bien sûr, les ruraux se marrent doucement de voir les urbains s’enthousiasmer soudainement pour cette activité maraîchère. Mais le temps est à l’action concrète, et les potagers collectifs ont ouvert la voie : désormais, cultiver seul son jardin, c’est ringard, ma chère ! Les agriculteurs présents le 17 avril l’ont bien compris : ils savent désormais comment s’y prendre pour la plantation de leurs champs de patates : organiser une bonne petite manifestation pour promouvoir l’agriculture paysanne, ambiance assurée, l’efficacité en prime !

Voir aussi:

 Un écho de la presse locale

 le projet Ruraal Haren Rural de culture de chicons

 Après le 17 avril, d’autres rendez-vous

By |2017-11-03T20:56:00+00:00avril 22nd, 2014|Categories: On y était !|0 Comments

About the Author: