accueil
en Wallonie
en Wallonie
Accueil > Le développement durable > Rio+20 > Rio+20 : échos de la société civile sur place

Rio+20 : échos de la société civile sur place

mise en ligne : vendredi 22 juin 2012

News au 22 juin

Le 22 juin 2012, au terme du Sommet des Nations Unies Rio+20, les réactions de la société civile ont été cinglantes : ce texte réaffirme une série de résolutions déjà adoptées auparavant mais n’acte que très peu de nouvelles décisions. On déplore également certains reculs. Bilan et déjà, quelques solutions constructives pour l’avenir !

- communiqué de l’ANPED.

PDF - 67.4 ko
Coalition belge Rio+20

- Communiqué de la Coalition Belge Rio+20 : Rio+20 : Pendant que la maison brûle, nos dirigeants repeignent la façade !

- Chronique de Rio : impressions sur le vif du Sommet des Nations Unies, avec des photos de la manifestation du 20 juin dans les rues de Rio.

- A propos de Pachamama : petit message au Ministre Magnette

- Media briefing d’Oxfam International : "Rio plus ou moins 20 : le bilan d’un système alimentaire défaillant et les perspectives d’avenir -

PDF - 291.7 ko
Oxfam media briefing on food
PDF - 57.1 ko
Oxfam press relase

- Communiqué d’Oxfam International du 21 juin : UN Zero Hunger Challenge offers ray of hope in fight against hunger (L’initiative "zéro faim" des Nations Unies offre un brin d’espoir contre la faim).

- Communiqué du WWF (Closing statement) : le WWF déplore également le manque d’engagements contenus dans la déclaration finale mais se réjouit que par ailleurs, sur le terrain, le développement durable a pris racine dans des actions concrètes. Et de souligner d’autres engagements pris à Rio par certains Etats ou entreprises.

PDF - 98.3 ko
WWF Closing statement

- Bilan du sommet de Rio par Gilles Toussaint de La Libre qui interviewe Brigitte Gloire d’Oxfam Solidarité

- Interview de Rafael Freire (confédération syndicale des travailleurs des Amériques) par Michel de Muelenaere dans Le Soir du 21 juin :
"Rio+20 : « Il faut reformuler l’ONU"

News au 19 juin

- "Le futur que nous voulons" : texte proposé par la présidence brésilienne du Sommet des Nations Unies lors de l’assemblée plénière qui s’est tenue au Riocentro ce mardi 19 juin 2012.

- Le sommet de Rio en 1992 avait lié environnement et développement. Rio+20 semble les séparer... Analyse d’Oxfam International le 19 juin 2012.

- Réaction du CNCD-11.11.11 : "Ce texte-là ne construit pas le « Futur que nous voulons » !

- La coalition belge rio+20 interpelle le ministre paul magnette lors de son départ pour Rio (et feed-back de la presse).

- Carte blanche co-signée par Associations 21, parue dans Le Soir du 18 juin 2012 : Rio+20 : le temps d’un nouveau pacte sociétal est venu.

- Rio+20 : Pourquoi ? Le point de vue de syndicalistes du monde, par Bert De Wel de l’ACV-CSC. Rio+20 vu par la FGTB.

- Libérons l’ONU de la capture industrielle ! Pétition des Amis de la Terre, La Via Campesina, Jubilee South/Americas, The Transnational Institute, Third World Network, Corporate Europe Observatory, World March of Women, Polaris Institute, Paix et Justice en Amérique Latine (SERPAJAL) et Le Conseil des Canadiens.

- Les multinationales ne perdent pas leur temps à Rio ! Une analyse critique par Olivier Hoedeman du Corporate Europe Observatory.

News au 18 juin 2012

A l’issue de la prepcom qui s’est déroulée du 13 au 15 juin, le gouvernement brésilien a proposé un nouveau texte sur lequel les négociateurs poursuivent leur travaux en réunions informelles, en vue d’amender ce document qui sera soumis aux chefs d’Etat à la fin de la semaine.

Ce document reflète la régression générale ressentie ici par les ONG. Ainsi, Oxfam considère qu’on continue d’« ajouter de l’eau à la soupe au lieu de la rendre plus nutritive ». Le WWF a relevé que ce texte est farci de considérations du genre « nous prenons note que » (514 mots « faibles ») et ne contient qu’une dizaine de verbes traduisant une action ou un engagement réel. Dans la même veine, l’Anped a relevé qu’on y trouve 14 fois le mot « efficiency » et 2O fois « croissance économique » mais pas une seule fois « sufficiency ». L’ombudsman des générations futures a disparu également, de même que la justice environnementale. C’est pourquoi l’Anped propose la pétition « The future we don’t want » en ligne, que nous avons signée.

Dans les discussions sur la réforme institutionnelle , l’idée d’un Conseil du Développement Durable est définitivement enterrée et on s’oriente vers un renforcement de l’Ecosoc. L’Union Européenne est très dépitée de n’avoir eu aucun soutien pour sa proposition de renforcer l’UNEP. Le programme international à 10 ans sur les modes de consommation et de production qui aurait dû être adopté à New-York en 2011 a été repris dans le texte mais les Etats-Unis ont insisté pour qu’on stipule bien son caractère volontaire.

Le projet de « Sustainable Development Goals » (SDG) est maintenu et envisagé dans la foulée des Millenium Development goals (MDG). Mais les thèmes de ces objectifs ne sont pas cités. Dans les négociations sur l’alimentation, notons que le droit à l’alimentation est bien repris dans le texte, de même que la volonté d’approfondir la définition de l’agriculture soutenable. Cependant, des engagements pourtant approuvés en mai 2012 au sein du CFS (comité pour la sécurité alimentaire de la FAO) sur le foncier, il ne reste plus qu’une invitation de prise en considération !

Enfin, le G77 n’aime pas trop l’idée de « services écosystémiques » mais c’est peut-être pour d’autres raisons que celles des ONG qui veulent éviter la financiarisation des ressources naturelles et qui préfèrent l’idée de « fonction des écosystèmes » plutôt qu’une vision utilitariste de la nature au profit des humains. Certes, il en coûte de réparer les dégâts causés par les pollutions mais il ne faudrait pas que le prix de ces travaux soit mis en balance avec d’autres coûts ou ressources telles que les réserves financières d’un Etat, comme la Banque Mondiale voudrait le faire. On sait que les compensations sont un pis aller car le risque est que les plus pauvres du monde soient dépossédés de leurs moyens d’existence. Nous reviendrons sur cette question via le rapport de divers débats menés dans le cadre du Sommet des Peuples.

Articles précédents sur Rio


Suivre la vie du site RSS |

Avec le soutien du Ministre fédéral du climat et de l’énergie.