Squid

mise en ligne : jeudi 16 décembre 2010

ASBL Squid
- Rue au Bois, 365b bte 8
- 1150 Bruxelles
- Site : http://www.squid.be/

Squid est l’association qui a créé les festivals Woodscout et LaSemo, festivals d’été "durables" à Hotton en province du Luxembourg. Woodscout s’adresse spécifiquement aux mouvements de jeunesse. LaSemo est un festival "tout public" qui connaît depuis sa création il y a 3 ans, un succès croissant. En 2010, il a réuni pas moins de 15.000 personnes, parmi lesquelles de nombreuses familles !

Le cœur du festival bat au rythme du durable

Dès sa première édition, LaSemo a tenté l’aventure des toilettes sèches et des gobelets réutilisables… A présent adoptés par d’autres festivals.

LaSemo a fait de « l’événementiel durable » sa marque de fabrique, s’engageant à faire mieux chaque année, et se trompe souvent, mais essaye d’avancer de plus en plus dans son engagement de soigner la cohérence à tous les niveaux.

En 2010 l’accent a été mis sur la consomm’action et l’alimentation

La création d’une empreinte personnalisée avait pour but d’aider à faire prendre conscience au public de l’impact que peut revêtir, pour l’environnement, le choix de son alimentation. Il s’agissait de montrer qu’une autre alimentation est possible et que le supermarché n’est pas le lieu de passage obligatoire pour nourrir sa famille.

L’édition 2010 au JT

Les producteurs locaux sont là…

La nourriture et les boissons proposées à LaSemo proviennent de filières courtes : ce sont les artisans et producteurs de la région qui approvisionnent les différents restaurants du festival, avec une attention au choix d’aliments de saison mais néanmoins variés, et à la réduction maximale des emballages.

Ce travail permet de réinvestir directement les richesses générées par l’événement au niveau local. Cela implique de collaborer avec les artisans bien en amont de l’événement, afin de tracer une feuille de route qui les amènera à être prêts pour le festival.

En 2011, un bulletin carbone personnalisé sera délivré à la fin de LaSemo à chaque festivalier. Les premières données intégrées dans le calcul sont liées à l’alimentation, avec possibilité d’insérer d’autres critères dont la mobilité. Tout cela grâce à une puce RFID appelée "Takto", qui signifie "mesure" en Espéranto.

En accompagnement, des bornes interactives inciteront le consommateur à manger local et de saison, car c’est ce type d’alimentation qui pèse le moins lourd dans un bilan carbone.

Village associatif et conférences

Plusieurs types de partenariats sont développés lors du festival avec le monde associatif, car loisir et engagement sont loin d’être antinomiques. Après avoir sensibilisé le public à une gestion réelle et efficace des déchets, posé la question du suremballage et celle de la surconsommation, les organisateurs du festival travaillent donc sur l’alimentation... Et ont bien l’intention de poursuivre la collaboration avec le secteur associatif, pour relever les défis futurs !


Suivre la vie du site RSS |

Avec le soutien du Ministre fédéral du climat et de l’énergie.