accueil
en Wallonie
à Bruxelles
Site transition21
Accueil > Activités > Appels de la société civile > Worst EU Lobbying Awards 2010

Worst EU Lobbying Awards 2010

Les gagnants du prix des pires Lobbyistes de l’UE 2010 sont maintenant connus !

mise en ligne : mardi 7 décembre 2010

Ce prix est organisé par les Amis de la Terre Europe, Corporate Europe Observatory, LobbyControl et Spinwatch. La catégorie climatique est soutenu par Climate Action Network-Europe, Oxfam, World Development Movement.
La catégorie Finances est soutenu par : ATTAC & World Development Movement.

RWE (Npower), Goldman Sachs et le groupe de lobby des produits dérivés ISDA ont eu l’honneur douteux d’être nommés pires lobbyistes de l’UE de 2010. Les résultats des deux catégories climat et finances des Worst EU Lobbying Awards 2010 ont été dévoilés le 2 décembre 2010 lors d’une cérémonie dehors, face au bureau de l’ISDA à Bruxelles.

Des citoyens de toute l’Europe ont participé au vote public en ligne pour départager les plus lobbyistes nominés dans les catégories climat et finance. Ce faisant, ils ont envoyé un message clair sur la transparence de l’UE au commissaire chargé de l’éthique Maroš Šefčovič : un grand nettoyage de la scène du lobbying à Bruxelles est urgent, il est temps que la Commission européenne privilégie l’intérêt public avant les intérêts commerciaux des grandes entreprises.

Dans la catégorie climat, le gagnant est Npower, filiale allemande du géant de l’énergie RWE (58% du total des voix)). En effet, cette entreprise prétend être verte alors qu’elle déploie un lobbying actif en faveur du charbon et de centrales électriques au mazout particulièrement polluantes.
BusinessEurope, nominé pour son lobbying agressif afin de bloquer toute action efficace de l’UE pour le climat, tout en prétendant la soutenir, est en 2ème place avec 24% des voix. Arcelor-Mittal est 3ème avec 18% des voix.

Dans la catégorie finances, Goldman Sachs et le groupe de lobby pour les produits dérivés ISDA, nominés pour lobbying agressif en vue de défendre leurs « armes financières de destruction massive », sont en 1ère position avec 59% des voix. Royal Bank of Scotland (23%), deuxième, était nominé pour pratiques secrètes de lobbying à Bruxelles. AIMA EVCA est troisième avec 18% des voix, pour lobbying trompeur visant à bloquer la réglementation de la spéculation qui met à mal le secteur financier.

Paul de Clerck, coordinateur de l’opération, a déclaré : "Malgré la crise sans précédent issue de la crise financière, le lobbying intense des grandes banques et entreprises d’investissement continue de retarder les réformes réglementaires qui sont pourtant urgentes. Alors que le monde entier en paie les conséquences, ces lobbyistes bloquent toute mesure qui pourrait limiter les bénéfices massifs des banques. Cette situation est inacceptable. Nous demandons à la Commission européenne de limiter désormais l’accès des groupes consultatifs de l’UE sur toute régulation financière future."

Plus d’informations sur les organisateurs, et les organismes partenaires


Suivre la vie du site RSS |

Avec le soutien du Ministre fédéral du climat et de l’énergie.