Accord de gouvernement fédéral : les réactions

Ce jeudi 9 octobre, la coalition suédoise, menée par Charles Michel, a accouché d’un accord de gouvernement de 219 pages prévoyant des réformes structurelles importantes pour notre pays. Des mesures comme le report de l’âge de la pension à 67 ans, saut d’index ou encore service d’intérêt général pour les chômeurs longue durée ont été largement relayées par la presse, mais des changements sont également prévus dans d’autres secteurs. Tour d’horizon des réactions de plusieurs de nos membres.


photo_du_gouvernement_0.jpg

Environnement et Climat

Inter-Environnement Wallonie considère cet accord comme un drame pour l’environnement et le climat. « Sur le plan climatique et énergétique, ce nouveau gouvernement fédéral renvoie notre pays dans le passé ! C’est tout simplement dramatique », s’accordent Michel Genet (directeur de Greenpeace Belgique) et Marie Cors (directrice politique IEW).

Plus spécifiquement, IEW dénonce l’absence totale de mention des enjeux de l’utilisation efficace des ressources et la réduction de l’exposition aux substances chimiques toxiques.

Concernant l’énergie, une lettre ouverte a également été publiée à l’annonce du report de la mise en arrêt des réacteurs Doel 1 et Doel 2 en 2025 au lieu de 2015. Associations 21 a co-signé cette lettre ouverte.

En parallèle, le secteur associatif constate un recul manifeste de la nouvelle politique énergétique et climatique par rapport aux objectifs mondiaux. Frein au développement des énergies renouvelables, réinvestissement massif dans un nucléaire moribond ou encore ambitions climatiques fortement réduites, IEW a analysé ces perspectives plutôt moroses.

Mobilité

Inter-Environnement Wallonie est partagé par rapport aux annonces concernant la mobilité. Encourageant pour l’évolution du ferroviaire, l’accord de gouvernement est toutefois décevant concernant les investissements publics et la fiscalité relative aux voitures de société.

Une analyse plus détaillée vient de sortir sur les développements du rail belge: les évolutions encourageantes annoncées ont vite été tuées dans l’oeuf par l’annonce d’une réduction de budget de 2,1 milliards d’euros.

Coopération au développement

Le CNCD-11.11.11 se dit inquiet pour la coopération au développement à la lecture de l’accord de gouvernement. Au coeur des préoccupations du CNCD: les incertitudes quant à la quantité de l’aide belge, la coopération vue comme un moyen de limiter l’immigration ou encore l’instrumentalisation de l’aide.

International

Le volet international de l’accord du gouvernement a été décrypté par le CNCD: (in)justice fiscale, migrations, commerce, souveraineté alimentaire,…toutes les mesures sont passées à la loupe.

Notons également la position favorable du nouveau gouvernement fédéral concernant le traité Transatlantique (TTIP) et l’Accord économique et commercial avec le Canada (CETA). A ce sujet, la Commission européenne ayant refusé de reconnaître comme Initiative Citoyenne Européenne l’organisation d’une pétition sur ces deux traités, TTiP & CETA, les organisateurs de cette initiative proposent de passer outre la bénédiction de la Commission et de recueillir plus d’1 million de signatures dans au moins 7 pays européens. En Belgique, on peut signer cette pétition via le site du CNCD 11.11.11.
En quelques jours, plus de 500.000 signatures ont déjà pu être réunies: contribuons, nous aussi, à atteindre cette objectif et à envoyer un message au nouveau gouvernement, en signant cette pétition et en la diffusant!

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de l’accord de gouvernement
Accord de Gouvernement final- Téléchargement du fichier PDF

Cet article sera étoffé avec les autres réactions à venir de la société civile à ce sujet

By |2017-11-03T20:56:33+00:00octobre 13th, 2014|Categories: Appels de la société civile|Tags: , |0 Comments

About the Author: