Agenda Post-2015 : le point avant l’été 2015

Du 25 au 27 septembre 2015, l’assemblée générale des Nations Unies adoptera à New-York un agenda post-2015 dont les contours sont à présent fixés, du moins pour ce qui concerne les 17 objectifs et leurs 169 cibles. Ce qui reste en débat : le texte de la déclaration finale (zero draft)… Et le nerf de la guerre, les sous !

Le zero draft de la déclaration de New-Yort est en ligne !

Peu surprenant par rapport au travail déjà réalisé pour l’agenda post-2015, ses 17 objectifs de développement durable (ODD) et ses 169 cibles, ce zéro draft est à présent passé au crible des organisations de la société civile.

D’ores et déjà, les plate-formes européennes Concord et Beyond2015 ont publié leurs « drapeaux rouges » pour que ce zero-draft évolue vers une déclaration convaincante :

  • donner priorité à « people » et « planet » plutôt qu’au « profit » !
  • intégrer complètement les 3 dimensions du développement durable
  • l’universalité concerne tous les pays, et tous les objectifs
  • L’égalité doit être atteinte
  • permettre la capacitation à travers la participation
  • mesurer le progrès avec des indicateurs alternatifs au PIB
  • mettre en oeuvre la cohérence des politiques pour le développement durable
  • fournir des moyens de mise en oeuvre adéquats
  • clarifier ce que signifie le « partenariat global »
  • mesurer le niveau d’engagement et de « redevabilité ».

Vous avez dit « redevabilité » ?

En mai, la session de négociation sur les ODD à New-York était consacrée aux mécanismes de suivi de leur mise en oeuvre, qui feront encore l’objet d’une session fin juin. Il fut constaté en mai que certains pays ont un problème avec le mot « accountability », qui implique que les Etats doivent rendre des comptes. On sait que les initiatives volontaires ont toujours moins d’impact que les mesures contraignantes, c’est pourquoi la société civile déplore le faible niveau d’ambition pour tout ce qui concerne la mise en oeuvre des Objectifs de Développement Durable, et les outils de suivi et de rapportage (indicateurs, etc).

Le High Level Political Forum (HLPF) qui a mené ce processus jusqu’à présent, fait également l’objet de débats. Comment consolider et pérenniser cette instance, lui donner un caractère plus officiel ?

Il s’agit aussi de clarifier quelles institutions, dans les différentes régions du monde, seront en charge du suivi de la mise en oeuvre. Pour l’Europe, ce sera probablement l’UNECE (United Nations Economic Commission for Europe). Chaque Etat devra également assurer un suivi de la mise en oeuvre.

ffd3_logo_slider-610x292.gifEn juillet, le moment clé est le sommet d’Addis-Abeba dédié au financement du développement. Les décisions qui y sont attendues sont déterminantes pour les deux événements onusiens qui suivront au second semestre 2015 : l’adoption des ODD en septembre, et le sommet climat à Paris en Décembre.

Le jeudi 11 juin 2015 à 13h30, le CFDD organise un séminaire sur les enjeux d’Addis Abeba.

Et en Belgique ?

En Belgique, une audition sur l’agenda post-2015 est prévue à la Chambre des représentants ce mardi 9 juin. Arnaud Zacharie du CNCD-11.11.11 y sera entendu. D’autres auditions sont prévues : Le 7 juillet sur le financement du développement et les moyens de mise en oeuvre. Et à des dates encore à fixer, la mise en oeuvre des ODD en Belgique, et des auditions thématiques (pauvreté, enseignement, santé).

Sur cette question de la mise en oeuvre en Belgique, la plate-forme post-2015 des ONG et associations veille au grain, et rédige actuellement une publication sur les Objectifs de Développement Durable, coordonnée par 11.11.11, en vue de la rendre disponible en français et en néerlandais fin septembre. Elle illustrera à notre échelle les enjeux évoqués dans les 17 ODD, et pointera les urgences & actions que nos autorités devraient entreprendre pour honorer les engagements que prendra la Belgique en adoptant cet agenda post-2015.

Même s’ils sont parfois vagues ou trop peu ambitieux, on trouve dans ces 17 objectifs et leurs 169 cibles, autant de clés pour relier les problématiques de terrain et initiatives locales, aux engagements de la communauté internationale : servons-nous de cet agenda comme d’un levier pour accélérer la transition déjà à l’oeuvre, vers une société plus sobre et solidaire ! C’est l’occasion de montrer qu’en agissant localement, on n’oublie pas la nécessité de penser globalement… Et vice versa!

Vos contributions sont les bienvenues!

Olivier Vermeulen qui a été délégué du Conseil de la Jeunesse dans les sommets internationaux sur le développement durable en 2013, va collaborer quelques semaines avec Associations 21, notamment pour collecter vos contributions à la publication des associations sur les Objectifs de développement durable. Parfaitement bilingue, il facilitera nos contacts avec les organisations flamandes. N’hésitez pas à le contacter à Associations 21 dès ce 9 juin !

Eléments de contexte

Le Conseil Fédéral du Développement Durable (CFDD) publie régulièrement une newsletter très pédagogique sur les travaux relatifs au développement durable à l’échelle internationale. Le n°22 de juin 2015 fait le point sur les négociations en cours.

By |2017-11-03T20:57:50+00:00juin 4th, 2015|Categories: L'actu DD|Tags: , , , |0 Comments

About the Author: