Chronique de Rio

Durant toute la nuit du 21 au 22 juin, une pluie torrentielle s’est abattue sur Rio. Impossible de ne pas penser à la prophétie du dessinateur Gérard Thèves, à qui nous rendons hommage ici : Gérard avait réalisé ce dessin de Rio noyé sous les eaux… En décembre 2010, pour la publication « Regards croisés sur le développement durable » ! Merci Gérard !


11_rio_light-3-d3bfc.jpg

Chacun ses prophètes, sur le chemin de la transition

Chacun ses prophètes : à la tribune des Nations Unies, on a entendu ce jeudi le représentant du Maroc évoquer le Prophète, selon lequel Dieu juge les humains autant par leurs intentions que par leurs actes. Enfin, les actes c’est important aussi! Il faut les deux! Avec ce catalogue des bonnes intentions que constitue la Déclaration de Rio, on n’a que la 1ère partie du programme…

C’est pourquoi les jeunes râlent. Ils ont bossé dur depuis début juin, pour influencer autant que faire se peut les négociateurs. Et ils ont tout de même obtenu que le texte de la déclaration finale mentionne, aux côté de l’éducation au développement durable, l’éducation informelle, parce que tout le monde ne peut pas se payer l’unif et parce qu’on apprend aussi de bien d’autres façons. Bien vu les jeunes. Tout de même, ils sont en rage, et manifestent au Riocentro, où a lieu la conférence des Nations Unies : « the future we want is not found here ! »

On les retrouve quelques heures plus tard au parc Flamengo. Puisque les chefs d’état ne veulent plus revoir leur copie, les voilà au Sommet des Peuples. Trop tard ! C’est l’heure d’y cclôturer les débats ! Les voilà qui croisent les adeptes de Haré Krischna, et plus loin, la jeunesse de Rio qui suit un groupe de musiciens. Assez discuté, c’est l’heure de la fête à présent ! On imagine les jeunes du monde, noyant leur chagrin dans la samba du parc Flamengo que les habitants de Rio se réjouissent de réinvestir. Ils n’ont plus osé y mettre les pieds durant des années, à cause de la criminalité. Ces dernières années, celle-ci est progressivement jugulée mais surtout, durant la durée du sommet, il y avait des flics partout en ville. Du coup, le parc Flamengo retrouve son public. Toujours ça de pris !

Et alors que le défilé des chefs d’Etat à la tribune des Nations Unies n’est pas encore terminé, les ONG publient leurs communiqués. Celui de la Coalition Belge Rio +20 se réfère à la célèbre phrase de Chirac en 2002 à Johannesbourg : « pendant que la maison brûle, nous regardons au dehors »…
Rio+20 : Pendant que la maison brûle, nos dirigeants repeignent la façade.

Associations 21, comme d’autres membres de la Coalition, poursuit néanmoins les contacts avec les négociateurs et les politiques Belges. Ce jeudi 21 juin en début de matinée, quelques remarques ont été transmises au Ministre Magnette en vue d’influencer son discours à la tribune des Nations Unies.

Ce mercredi 20 juin, nous avons rejoint les 80.000 manifestants qui ont défilé dans les rues de Rio. Beaucoup de slogans, de délégations de divers pays, des chants et des danses, des sourires et même quelques retrouvailles avec de vieilles connaissances… Mais surtout aucun pétard !

Code forestier: Dilma, fantoche des ruralistes! El acqua non se vende! El acqua se defende!
Emancipation humaine oui! Enfin la sortie! (du capitalisme vert!) Nulle trace des droits reproductifs dans la déclaration finale.  Ya basta!

By |2017-11-03T20:53:09+00:00juin 22nd, 2012|Categories: Rio+20|Tags: , |0 Comments

About the Author: