Durban: accord minimaliste

A Durban, un accord minimaliste a été conclu après deux nuits blanches. Les ONG belges sont très critiques: « Si le GIEC était une agence de notation, le problème du réchauffement global serait déjà réglé ! ». Echos des différentes prises de position.


11 décembre 2012: les ONG belges présentes à Durban déplorent « un manque évident d’ambition internationale pour résoudre rapidement le problème du réchauffement global. Les conséquences sociales et environnementales seront irréversibles dans le monde » (cf. Le Soir).

Les différentes prises de position

Climat Justice Now

 Communiqué de la Plate-forme Justice Climatique:
Conférence climat de Durban : des décisions insuffisantes !

 communiqué d’Oxfam Solidarité
qui a dépêché sur place Brigitte Gloire

 Communiqué d’Inter-Environnement Wallonie

 A lire également, le cri d’alarme de la société civile internationale, ONG africaines en tête, transmis ce 7 décembre: Pas de dérobade au prétexte d’un « mandat de Durban ».

Quelques impressions sur le vif à Durban

 blog de Cécile de Schoutheete, d’Inter-Environnement Wallonie

 blog de Marc Depoortere, collaborateur scientifique du secrétariat du CFDD, sur le site du CFDD.
Let them eat carbon! Cliché Oxfam

 Vidéo des dernières heures de négociation. A droite, Pablo Solon, ancien ambassadeur et négociateur en chef de la Bolivie à la COP17.

 Conférence de presse et manifestation de la coalition internationale Climate Justice Now le 10 décembre à Durban. Avec notamment Kumi Naidoo, executive director of Greenpeace international…

Autres échos de Durban

Ce 7 décembre, un communiqué de Belga relayait que la Belgique est à présent 13ème dans la lutte contre le réchauffement climatique. Nous avons donc « gagné 4 places » par rapport au dernier classement du Climate Change Performance Index (CCPI), qui calcule les efforts climatiques fournis par l’ensemble des 58 pays les plus polluants.

Meilleurs élèves (disons plutôt les moins pires): Suède, Royaume-Uni et Allemagne. Notons que symboliquement, les trois 1ères places du classement sont vides…

Les organisations Germanwatch et Climate Action Network (CAN) veulent ainsi démontrer qu’aucun de ces pays ne fournit d’efforts suffisants pour éviter le stade critique du réchauffement, soit une augmentation de deux degrés.

L’organisation environnementale flamande Bond Beter Leefmilieu (BBL) explique quant à elle qu’on note de légères diminutions d’émissions de gaz à effet de serre dans les pays frappés par la crise économique.

Tout de même, selon le BBL, la Belgique a joué un rôle constructif lors du sommet climatique de Cancun, au Mexique, en 2010. Mais le BBL met tout de même en garde les autorités contre la tentation de relâcher les efforts :« Pour éviter une augmentation rapide de nos émissions dues à un éventuel rebond de l’économie, il est nécessaire de prendre des mesures structurelles pour réduire la consommation d’énergie dans tous les secteurs d’activité ».
Divers membres d'Associations 21 manifestaient à Bruxelles ce 3 déc. 2011

Pour en savoir plus:

Sites des ONG

 Dossier Durban sur le site d’Dossier « Pêche et climat » du mouvement international Nyeleni pour la souveraineté alimentaire.

Presse internationale

 http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/12/06/le-climat-sur-la-voie-d-un-rechauffement-de-3-5-c_1613967_3244.html

 http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/12/03/vers-un-desastre-climatique_1613079_3232.html

 http://www.lemonde.fr/planete/portfolio/2011/12/03/des-milliers-de-manifestants-a-durban-pour-une-justice-climatique_1613139_3244.html#ens_id=1504966

By |2017-11-03T20:51:51+00:00décembre 12th, 2011|Categories: Energie - Climat|Tags: , , |0 Comments

About the Author: