Échange croisé Climat

Associations 21, l’APERe et Oxfam Solidarité ont organisé ce mardi 22 octobre un échange croisé sur l’histoire et l’état actuel de la gouvernance climatique, ses enjeux et les négociations relatives aux changements climatiques, aux différents niveaux de pouvoir: international (COP19 à Varsovie en novembre), national (répartition des efforts entre Régions)… Compte-rendu.

Introduction

Le climat n’est-il pas un bien commun? Certes mais on l’oublie trop souvent. C’est certainement celui pour lequel on a la plus longue expérience d’une gestion à l’échelle globale: les discussions pour la gouvernance climatique ont débuté dès 1992 à Rio. Elles ont fait l’objet d’un premier accord en 1994 (Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques), suite à laquelle l’ONU a organisé des « Conférences des parties » (les fameuses « COP »). Ainsi, en 1997 fut négocié le protocole de Kyoto, qui est entré en vigueur en 2004…

Où en est-on à présent?

ppt_oxfam_echange_croise_22_-10-2013.pdf
Brigitte Gloire d’Oxfam Solidarité nous a présenté l’évolution et l’état des négociations en cours en matière de climat. Voici son powerpoint!

Nous avons passé en revue les principaux enjeux et revendications de la société civile en vue du prochain sommet Climat des Nations Unies (COP19) qui aura lieu à Varsovie en novembre 2013: Varsovie est une étape sur le chemin vers Paris où, en 2015, la communauté internationale devra s’accorder sur un accord équitable, ambitieux et contraignant. Ce nouvel accord rassemblera l’ensemble de la communauté internationale, à la différence du protocole de Kyoto, uniquement contraignant pour ses signataires (les pays « de l’annexe 1 »). Comme ce nouvel accord ne sera effectif qu’en 2020, en attendant, il fut décidé à Doha (2012) de prolonger le protocole de Kyoto, ses signataires étant aussi les émetteurs « historiques » des gaz à effet de serre.

Au niveau belge:, la Commission Nationale Climat a été mise sur pied en 2002.Mais très vite, le travail de cette Commission a été bloqué vu la difficulté de répartir entre les régions les efforts de réduction des émissions de GES tout comme le financement des dégâts causés au Sud et de l’adaptation pour ces pays ne portant pas la responsabilité historique des émissions de GES.
varsovie_-_plateforme_justice_climatique.pdf
En Belgique, ONG & syndicats du nord et du sud du pays sont réunies au sein de la Coalition Climat (principalement chargée des campagnes de sensibilisation) et de la Plate-forme Justice Climatique, plus spécifiquement dédiée au travail de plaidoyer. Voici son plaidoyer pour Varsovie .

En bref, les ONG préconisent que l’effort porte surtout sur les réductions d’émissions de gaz à effet de serre chez nous, car on tire un bilan plus que mitigé des « mécanismes flexibles » qui permettent de compenser nos émissions par des investissements au Sud.

Daniel Van Daele qui représentait la FGTB dans cet échange, a expliqué comment les syndicats appréhendent cette problématique: leur plaidoyer pour une transition juste vers une société bas carbone et pour les formations permettant des changements dans les modes de production et de construction (ex au sein des Alliances emploi-environnement wallonne et bruxelloise), la sensibilisation des travailleurs, y compris en Pologne où les syndicats sont à priori opposés aux politiques climatiques…

Dans la foulée de ce débat, Jean-Paul Ledant qui représentait l’Institut pour un Développement Durable nous a livré les réflexions que cet échange lui a inspiré.

En conclusion, il y a du pain sur la planche à Varsovie: autant le savoir avant de sauter dans le train qui nous y mènera le 15 novembre prochain!

Actualité en vue de la COP19

Le 12 novembre 2013 à 19h, le Corporate Europe Observatory (CEO) organisait avec Carbon Trade Watch, FERN et Climaxi un ciné-débat avec la projection de Carbon Crooks, de Tom Heinneman. Film passionnant! On espère pouvoir disposer rapidement d’une version sous-titrée en français!

Publications du CEO sur la COP-19 de Varsovie:
Les partenaires de la Pologne dans le crime climatique: Arcelor Mittal en 1ère ligne!. Voici le 1er d’une mini-série qui va nous révéler les dessous du green washing et comment les criminels climatiques sont invités à sponsoriser la COP19. En commençant par la plus grande compagnie de charbon et de l’acier, grande émettrice d’émissions de GES et grande destructrice d’emplois, ArcelorMittal !

Par ailleurs, le Ministre Polonais de l’environnement, Marcin Korolec, a invité les grandes multinationales à une « pré-COP » pour pré-définir les négociations en amont de la COP officielle. On savait déjà que les négociations climatiques internationales s’orientaient de plus en plus vers les intérêts des cies privées, là nous atteignons un niveau supplémentaire! Et apparemment, Korolec et l’ONU comptent bien poursuivre ce genre de hold-up des négociations dans le futur!

Publications diverses:

 Spécifiquement sur la gouvernance climatique: article de Cécile de Schoutheete d’Inter-Environnement Wallonie, « Que penser du nouveau mécanisme de responsabilisation climatique des Régions ? »

 Plus généralement, sur le climat: site français d’infos de base http://leclimatchange.fr/

 Sur l’actuelle polémique relancée par les « climato-sceptiques » avant même la parution du nouveau rapport du GIEC sur l’état de la science climatique:

  1. Etat de la guerre médiatique internationale dans The Guardian: comment cette polémique a été préparée et les arguments utililisés…
  2. En Belgique francophone: interview de Christophe Schoune, d’IEW

 Sur le lien entre l’enjeu climatique et les actuelles négociations en vue d’un traité transatlantique: appel de Geneviève Azam d’ATTAC France

 Nouveau rapport du réseau international des initiatives de transition: « Climate after growth »

By |2013-10-22T17:00:00+00:00octobre 22nd, 2013|Categories: Echanges croisés|Tags: , , , |0 Comments

About the Author: