La plate-forme interrégionale pour une économie durable

Au nord de Bruxelles, plusieurs projets de centres commerciaux concurrents ont amené diverses organisations, dont Inter-Environnement Bruxelles, à s’unir par delà les frontières régionales et sectorielles pour dénoncer la non durabilité de cette pléthore. Echos de ses activités en 2015.


La Plate-forme interrégionale pour une économie durable est composée d’Inter-Environnement Bruxelles, du BBL, du Bral, de l’ACV-CSC Bxl et Hal-Vilvoorde, de Beweging, l’Unizo et l’UCM.

Après quelques temps de pause, elle a repris ses activités en 2015, pour dénoncer l’impact socio-économique et environnemental du nombre excessif de centres commerciaux au nord de Bruxelles.

cpplate-forme_interregionale_commerces_mobilite_fin-2.pdf
Le 26 avril 2015, cette plate-forme a publié un communiqué sur la pléthore de projets de centres commerciaux au nord de Bruxelles : « Créer trois centres commerciaux rend nul et non avenu tout investissement dans la politique de mobilité », alertent ces organisations. « La seule solution pour éviter cette gabegie et l’infarctus routier est la mise en place d’une politique volontariste d’aménagement spatial et économique concertée des deux Régions flamande et bruxelloise pour penser un développement économique équilibré avec des implantations commerciales dans des lieux facilement accessibles en vélo et en transports en commun. »

150610_cp_emploi-centres-commerciaux_.pdf
Le 10 juin 2015, dans un nouveau communiqué, la plate-forme s’inquiète pour les conséquences socio-économiques de la concurrence issue de la création des trois centres commerciaux, Neo et Dockx Bruxelles à Bruxelles, et Uplace à Machelen. Travailleurs et commerçants indépendants risquent d’en payer le prix, sur le plan de la flexibilité horaire et de réductions salariales. « Trop de shoppings tue les shoppings… Mais aussi les noyaux commerciaux existants et les travailleurs qui en dépendent ».

About the Author: