Petite foire alternative à celle de Libramont

Grande foire, petite foire, tout le plaisir est dans la rencontre avec des acteurs de terrain, en province du Luxembourg. Echo du débat « Solidarité entre producteurs et citoyens : dépasser la consommation responsable » organisé par Quinoa, auquel a participé Associations 21 à Semel ce 27 juillet 2013.


Plusieurs organisations de la société civile étaient présentes à la Foire de Libramont pour sensibiliser le public aux enjeux de la biodiversité (Natagora), et la souveraineté alimentaire au nord comme au sud (SOS Faim, Oxfam…), ou à la situation des éleveurs laitiers 4 ans après la crise du lait de 2009 (MIG).

Et puis, il y avait la Petite Foire alternative à celle de Libramont, qui cette année était installée à Semel, dans la ferme Cornelissen. C’est là qu’Associations 21 a participé à un débat organisé par Quinoa, où étaient présentées Les Grosses Légumes (groupe d’achat de type GASAP dans le Sud-Luxembourg), le projet wwoofing Belgique (réseau de promotion du travail volontaire à la ferme en échange du gîte et du couvert), la ferme urbaine de Neder-Over-Embeek (qui forme des demandeurs d’emploi au maraîchage et fournit 3 GASAP à Bxl) et Terre en Vue (asbl et coopérative foncière).

Il est agréable de voir comment de tels projets, dont on a été témoin de l’émergence il y a quelques années, se développent, se consolident et évoluent positivement. C’était donc possible puisqu’ils l’ont fait!

Mais les problèmes auxquels ils entendent répondre prennent eux aussi de l’ampleur, malheureusement. Ainsi, la pression foncière qui entraîne spéculations et perte sèche d’exploitations agricoles en Wallonie, difficultés d’accès à la profession, problèmes dans les successions… Sans parler de la pression foncière à Bruxelles, où l’agriculture urbaine ne pèse pas lourd, malgré toute l’importance de redéployer cette activité en ville.

Résistance ou résilience? Il faut les deux assurément. Il est important de résister aux dérives de l’agro-business tout en montrant que des alternatives existent et en soutenant leur développement. C’est pourquoi Associations 21 va s’attacher dans les prochaines années à mettre le focus sur les dynamiques collectives à l’oeuvre dans les initiatives de transition vers une société résiliente, sans négliger par ailleurs le plaidoyer à l’adresse des responsables politiques, en concertation avec ses organisations membres.

Vu l’année électorale qui s’annonce, c’est le moment de faire connaître aux partis et aux candidats les problèmes constatés sur le terrain et les solutions mises en oeuvre qui doivent être soutenues. Ainsi, ce débat intitulé « Solidarité entre producteurs et citoyens : dépasser la consommation responsable », nous a permis de rencontrer des citoyens ulcérés de voir de nombreux terrains agricoles de toute la province du Luxembourg tomber dans les mains de producteurs de sapins de Noël à grand renfort d’engrais et pesticides extrêmement polluants (mais pas encore interdits). Encore une activité qui accapare voire détruit des terres au détriment de leur fonction nourricière. Nul doute qu’on relayera la pétition qui se prépare sur ce sujet.

bufflonne.jpg
À la Grande foire comme à la Petite, tout le plaisir est dans la rencontre: on a particulièrement apprécié de rencontrer, à Semel, la famille qui tient la ferme Bufflardenne: auparavant producteurs laitiers conventionnels, les Cornelissen produisent à présent de la mozzarella bio, avec le lait de leurs bufflonnes, une première en Wallonie, et un bel exemple de reconversion réussie !

Samedi soir, une tempête éphémère a traversé le champ de la Petite foire, flanquant à terre toutes les tonnelles et semant la pagaille. Les musiciens, sans désemparer, ont poursuivi leur concert dans l’étable. On s’est serré les coudes et on a tout rangé prestement le dimanche matin, avec l’aide des jeunes volontaires du camp chantier international SCI présents sur place. À 10h, quand le Ministre Di Antonio est arrivé, tout était en ordre ! La petite foire pouvait se poursuivre, sous le soleil retrouvé. A l’image de cette aventure humaine qui plie comme le roseau sans se rompre, poursuivons nos initiatives de transition vers une société résiliente, sans perdre de vue le prochain cyclone: le marché transatlantique ! Affaire à suivre, dès la rentrée !

 Echos des débats à la Grande Foire de Libramont

 Le bilan de la Petite Foire par le CNCD

By |2017-11-03T20:55:13+00:00juillet 29th, 2013|Categories: On y était !|Tags: , , , , , |0 Comments

About the Author: