SDG Voices 2018: communiqué de l’IFDD

Des ambassadeurs belges pour promouvoir développement durable en 2018 Bruxelles

Lundi 29 janvier 2018

Pour la deuxième année consécutive, la ministre pour le Développement durable Marie-Christine Marghem a désigné plusieurs ambassadeurs qui ont pour mission de sensibiliser le grand public aux objectifs de développement durable (« SDG ») des Nations Unies.

Six organisations – Joker, Natagora, la FEB-VBO, la VVSG, MOOOV et le quotidien Metro – mèneront, en leur qualité de  SDG Voice 2018, des actions concrètes en vue de la mise en œuvre des SDG.

Une pierre nationale à un édifice mondial

Les 17 objectifs de développement durables (« SDG ») du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies doivent se concrétiser sous la forme d’un plan d’action mondial, dont le but est notamment d’endiguer la pauvreté dans le monde, de lutter contre les inégalités ou encore de juguler le changement climatique.

Pour la deuxième année consécutive, la ministre de l’Environnement et du Développement durable Marie-Christine Marghem a nommé, sous les conseils de son administration et d’un jury externe, plusieurs ambassadeurs ou « SDG Voices » pour promouvoir ces objectifs en Belgique. Dès aujourd’hui, Joker, Natagora, la FEB-VBO, la VVSG, MOOOV et le quotidien Metro peuvent se targuer de composer les « SDG Voice 2018 ».

Les SDG Voices, à la poursuite d’objectifs de développement durable 

Les initiatives des SDG Voices sont indispensables à la réalisation des SDG à l’horizon 2030. Elles mettent en valeur les objectifs de développement durable tout en encourageant citoyens et entreprises à passer à l’action », souligne la ministre Marie-Christine Marghem. Cette campagne doit faire prendre conscience aux organisations qu’elles peuvent encore intensifier leurs efforts en matière de durabilité en intégrant les SDG dans leur stratégie et leur fonctionnement général.

Au niveau des citoyens, ces SDG Voices entendent inciter chacun à réfléchir sur sa contribution au Programme de développement durable. Un jury d’experts a retenu les six organisations suivantes parmi 31 candidats. Elles mèneront des actions concrètes sur le thème des SDG.

  • Joker fait découvrir aux voyageurs leur « spot SDG » préféré. Les « spots SDG » sont des activités, des instantanés, des expériences ou des initiatives que l’on peut vivre ou découvrir en voyage. Ces spots sont présents partout où l’on voyage et génèrent une situation « gagnant-gagnant » pour chacun. Le voyageur peut vivre une expérience inoubliable tout en faisant une bonne action pour la population locale et la planète. Vous pourrez d’ici peu partager votre propre « spot SDG » avec Joker en relevant le défi #FindyourSDGspot.
  • Natagora montre, au travers de reportages vidéo, que la protection de la nature va bien au-delà de l’image stéréotypée du passionné de la nature. Ces reportages mettent notamment en avant des agriculteurs, mais aussi des designers belges soucieux de la durabilité.
  • La Fédération des Entreprises de Belgique – (FEB-VBO) analysera dans quelle mesure les entreprises connaissent et soutiennent les SDG. L’objectif de la FEB-VBO est de sonder le terrain afin de pouvoir adapter en conséquence sa campagne de sensibilisation et de lancer un débat entre le management, d’une part, et les salariés et les jeunes, d’autre part.
  • La Vereniging van Vlaamse Steden en Gemeenten (VVSG) lance un projet pilote en vue de traduire à l’échelon local les SDG en une politique de développement durable cohérente. L’intégration des SDG à toutes les étapes de la planification stratégique relève d’un processus très intensif. Un nouveau plan pluriannuel entrera en vigueur dans toutes les communes flamandes d’ici 2020. Et la VVSG souhaite que ce nouveau plan s’inscrive, pour la plupart des communes, dans la lignée des SDG. Un sixième des villes et communes de Flandre souhaite participer à ce projet.
  • MOOOV réunit le cinéma et les SDG dans plusieurs projets à l’occasion de son festival du film et d’ateliers dans les écoles. MOOOV organise des journées d’étude consacrées au cinéma sur la diaspora et à la distribution cinématographique durable en Flandre. Ils organisent des « speeddates » entre des élèves et des habitants allophones. Ils établissent le lien entre les SDG pertinents et leurs films. Avant la projection du film, les spectateurs reçoivent des explications sur les SDG au moyen d’une vidéo et d’un panneau.
  • Le quotidien Metro lance cette année « Metro Green ». Ce supplément, disponible en français et en néerlandais, met en lumière l’ensemble des initiatives en matière de développement durable et de responsabilité sociétale. Dès février, une page du journal sera consacrée chaque semaine à un SDG et ce, durant 17 semaines.

« Si nous voulons atteindre les objectifs de développement durables (SDG) des Nations Unies, nous devons tous nous engager. Et cela passe obligatoirement par dispenser les informations nécessaires, une sensibilisation et des exemples concrets. Les SDG Voices ont pour mission d’inspirer tous les citoyens et de les encourager à contribuer à un avenir durable», souligne Dieter Vander Beke, directeur de l’IFDD.

L’Institut fédéral pour le Développement Durable (IFDD) est attaché à la Chancellerie du Premier Ministre, mais relève de la compétence de la ministre pour le Développement durable. La mission de l’IFDD consiste notamment en la préparation de la stratégie relative au développement durable, la coordination de la mise en œuvre de la stratégie relative au développement durable et la mise à disposition de l’expertise. Son site web d’information: www.sdgs.be

By | 2018-01-30T18:36:19+00:00 janvier 30th, 2018|Categories: Sur l'Agenda 2030|0 Comments

About the Author: