Recommantions d’OXFAM sur l’agenda post OMD

Traduction de la lettre envoyée par OXFAM Solidarité aux négociateurs et responsables politiques concernant l’agenda post OMD avant la prochaine AG des Nations Unies à New-York en septembre 2013.


En vue du « special event » organisé par l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre à New-York au sujet de l’évaluation des Objectifs du Millénaire pour le Développement et de l’agenda post 2015, et suite à la publication du rapport du panel de haut niveau sur ces questions, voici les recommandations d’Oxfam sur les priorités que devrait, selon nous, contenir ce nouveau cadre.

La vision d’Oxfam est un monde dans lequel chaque être humain peut bénéficier de ses droits humains, vivre de façon équitable sans injustice ni pauvreté, sur une planète dont les ressources naturelles sont préservées.

Si le cadre de travail post-2015 soutient cette vision, alors il doit:

 Inclure un objectif spécifique de réduction des inégalités de revenus. Nous saluons la recommandation du Panel de Haut niveau (HLP) selon laquelle une telle cible ne peut être considérée comme atteinte que si l’objectif est rencontré pour tous les revenus et groupes sociaux. Mais selon nous le nouveau cadre doit inclure un agenda redistributif qui combat les inégalités à travers un objectif spécifique pour ce faire.

 Accepter la responsabilité universelle du financement de ces objectifs. Les pays développés devraient être redevables pour assurer le financement à long terme du développement et réduire les flux de capitaux illicites. Il faudrait inclure des cibles pour mobiliser les ressources domestiques et collecter l’impôt, pour assurer qu’on atteigne les objectifs de développement global post 2015.

 Nous saluons les propositions du HLP pour un assortiment complet d’instruments financiers afin de financer l’agenda post-2015 et nous espérons que celui-ci sera inclus dans le nouveau cadre.

 Soutenir les gouvernements pour construire des services publics universels, et en faire une priorité par rapport aux services fournis par le secteur privé. Le rapport HLP et les recommandations de l’ONU indiquent un tournant majeur dans le rôle du secteur privé et un retrait de l’état, avec un focus fort sur les partenariats avec le secteur privés comme méthode de fourniture de services. Oxfam est très préoccupé par cette évolution, n’y voyant que peu voire pas d’évidence que cette approche sera plus adéquate. Nous sommes particulièrement inquiets que le rapport HLP ne propose pas un objectif spécifique de couverture de santé universelle.

 Inclure des cibles pour aider les pays pauvres à s’adapter aux changements climatiques et des plans d’action concernant les émissions des pays riches. Le nouveau cadre doit reconnaître, comme c’est le cas dans le rapport HLP, que le défi des changements climatiques sous-tend tous les autres et que le réchauffement global doit être tenu sous la barre des 2 degrés, mais il faut aussi inclure des cibles spécifiques pour l’adaptation des pays pauvres et la réduction des émissions des pays riches.

 L’égalité des genres et l’autonomisation des femmes doivent également faire l’objet d’un objectif spécifique. La recommandation du HLP à cet égard doit être reportée dans le nouveau cadre, et qu’on construise cet objectif sur base des réalisations de l’Objectif 3 du Millénaire. Un tel objectif et ses cibles, tout comme les cibles de tous les autres objectifs, devraient permettre de transformer les relations de pouvoir en se basant sur les droits acquis pour les femmes.

En annexe, une esquisse de nos recommandations pour ces 5 domaines. Nous espérons avoir l’opportunité d’en débattre avec votre équipe.

Atteindre le bien-être pour tous endéans les limites de la planète va nécessiter une ré-orientation fondamentale du développement économique, social et politique. Un set renouvellé d’objectifs de développement doit définir et accompagner cette transformation tous azimuts.

Sincères salutations,
Stefaan Declercq –  Secrétaire Général d’Oxfam-Solidarité

By |2013-08-21T17:12:35+00:00août 21st, 2013|Categories: Nos visions autour du DD|0 Comments

About the Author: